bronche


bronche

bronche [ brɔ̃ʃ ] n. f.
• 1633; bronchie 1560; lat. bronchia, gr. brogkhia
Anat. Conduit aérien du poumon. Avoir les bronches fragiles. Bronche souche : chacun des deux conduits cartilagineux qui naissent par bifurcation de la trachée, pénètrent dans les poumons et s'y ramifient en formant l'arbre bronchique. bronchiole. Inhalation qui dégage les bronches.

bronche nom féminin (latin bronchia, du grec brogkhia) Conduit cylindrique assurant le transport de l'air entre la trachée et les alvéoles pulmonaires. ● bronche (homonymes) nom féminin (latin bronchia, du grec brogkhia) bronche forme conjuguée du verbe broncher bronchent forme conjuguée du verbe broncher bronches forme conjuguée du verbe broncher

bronche
n. f. Chacun des conduits aériens nés de la division de la trachée en deux, et chacune de leurs ramifications. Bronches du premier, du deuxième, du troisième ordre. Une affection des bronches.

⇒BRONCHE, subst. fém.
Le plus souvent au plur., ANAT. [Chez l'homme et les animaux supérieurs] Chacun des deux tuyaux fibro-cartilagineux qui prolongent la trachée-artère et, se ramifiant de plus en plus, conduisent l'air dans les poumons. Les ramifications des bronches. Avoir les bronches fragiles; inflammation, dilatation des bronches. Les cellules et les bronches se remplissent et se vident d'air alternativement (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 168) :
1. J'ai beau avoir la vue délicate, les bronches irritables, quelques dents menacées et la chevelure appauvrie, je sens plus encore ce qui me reste que ce qui me quitte, et je me trouve du nombre des heureux.
AMIEL, Journal intime, 1866, p. 501.
2. LE MÉDECIN. — « ... alors, il s'est produit une chose qui arrive quelquefois : l'inflammation des bronches facilite la pénétration des germes, et fait évoluer tout à coup la tuberculose assoupie... »
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 518.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. fém. bronchophonie, pathol. [Dans certaines maladies (condensation pulmonaire, dilatation des bronches)]. Résonance excessive de la voix dans la poitrine, perçue à l'auscultation des bronches et des poumons. Laënnec attachait une grande importance à la résonance de la voix qu'il a décrite sous le nom de bronchophonie (P. MÉNÉTRIER, M. STÉVENIN [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., 1926, p. 268]). Cf. bronchoscope et bronchotomie, composés également avec le préf. broncho-.
Prononc. :[]. -ch- = [] dans bronches, bronchiole, bronchique, bronchite, bronchitique dont le [] s'oppose au [k] de bronchial, broncho-. Étymol. et Hist. 1560 bronchie (PARÉ, XXVII, p. 666 dans LITTRÉ); 1633 bronche (d'apr. BL.-W.5 sans indication de source); 1686 bronche (d'apr. R. Chauvelot dans Presse Médicale, t. 58, p. 933, id.); 1687 bronches (D. DUNCAN, Seconde et troisième partie de la chymie minérale ou de l'évacuation particulière aux femmes et de la génération cité par L. Tolmer dans Fr. mod., t. 14, p. 292). Empr. au lat. médical bronchia subst. neutre plur., empr. au gr. . Fréq. abs. littér. : 179.
DÉR. Bronchiole, subst. fém., souvent au plur. Dernière ramification de l'arbre bronchique pénétrant dans l'alvéole pulmonaire. Bronchiole respiratoire, terminale. Une bronche intralobulaire pénètre dans le lobule par son sommet; elle s'y ramifie en bronchioles nombreuses, aussi fines que des cheveux (H. CAMEFORT, A. GAMA, Sc. nat., 1960, p. 140). []. Pour la prononc. de -ch- par [] cf. supra. 1re attest. 1899 (Nouv. Lar. ill.); dér. du lat. bronchia (bronche), suff. -ole.
BBG. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 130; t. 2 1972 [1925], p. 111.

bronche [bʀɔ̃ʃ] n. f.
ÉTYM. 1633; bronchie, 1560; lat. bronchia, grec brogkhia (plur.).
Anat. Conduit aérien du poumon ( Broncho-). || Bronche souche : chacun des deux conduits cartilagineux qui naissent par bifurcation de la trachée, pénètrent dans les poumons et s'y ramifient en formant l'arbre bronchique. Bronchiole. || Affections des bronches. Bronchectasie, bronchite… || Bronches graillonnantes (→ Pituiteux, cit. 1). || Incision dans la région des bronches. Bronchotomie.
1 La bronche droite, plus oblique que la gauche, et dont la direction prolonge celle de la trachée, est la voie habituelle suivie par les corps étrangers entrés accidentellement dans les voies respiratoires.
Dr Vallery-Radot, Notre corps, p. 66.
2 Gise lui avait posé ces ventouses; elles commençaient à agir; déjà les bronches se dégageaient, la respiration devenait plus aisée.
Martin du Gard, les Thibault, t. VIII, p. 224.
DÉR. Bronchial, bronchiole, bronchique, bronchite.
COMP. Bronchectasie. V. Broncho-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bronche — On appelle bronche un conduit qui apporte l air riche en dioxygène depuis l extérieur du corps dans les poumons. Cet organe est typique des vertébrés. Chez les mammifères, il y a deux ou trois bronches souches qui partent de la base de la trachée …   Wikipédia en Français

  • BRONCHE — s. f. T. d Anat. Chacun des deux conduits qui naissent de la bifurcation de la trachée artère, et par lequels l air s introduit dans les poumons. Inflammation des bronches. La bronche droite. La bronche gauche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bronche — (bron ch ) s. f. Double canal situé l un à droite, l autre à gauche, faisant suite à la trachée, et se distribuant dans les deux poumons. Les ramifications des bronches. Une bronche obstruée par un corps étranger. HISTORIQUE    XVIe s.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BRONCHE — n. f. T. d’Anatomie Chacun des deux conduits cartilagineux qui naissent de la bifurcation de la trachée artère et qui se distribuent dans les deux poumons; c’est par les bronches que l’air s’introduit dans les poumons. Grosses, petites bronches …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bronche — Brọn|che 〈[ çə] f.; Gen.: , Pl.: n; Anat.〉 = Bronchie …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Bronche — Bron|che die; , n <zu ↑Bronchie> svw. ↑Bronchie …   Das große Fremdwörterbuch

  • Il n’est si bon cheval qui ne bronche. — См. Ни дерева без порока, ни коня без подтычки …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • Bronches — Bronche On appelle bronche un conduit qui apporte l air riche en dioxygène depuis l extérieur du corps dans les poumons. Cet organe est typique des vertébrés. Chez les mammifères, il y a deux ou trois bronches souches qui partent de la base de la …   Wikipédia en Français

  • onche — bronche embronche jonche tronche …   Dictionnaire des rimes

  • onché — bronché jonché …   Dictionnaire des rimes


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.